Archive pour la catégorie ‘Apprentissage du français’

Céline Richard commente Cyberclasse

24 juin 2014
Points forts - Gestion des exercices accessibles aux élèves;
- suivi des progrès du groupe;
- exercices disponibles nombreux;
- installation et utilisation faciles;
- accès à la théorie tout au long de la réalisation des exercices;
- résultat instantané;
- message sur le niveau de compétence de l’élève à la fin des exercices;
- possibilité pour l’élève d’afficher ou non son résultat et d’inscrire un commentaire sur l’exercice;
- gratuit.
Points faibles - Interface pareille pour tous les exercices;
- exercices principalement à choix de réponses;
- théorie par blocs plutôt que ciblée pour l’exercice visé.
Commentaire Cyberclasse est un logiciel qui permet au personnel enseignant de créer sa propre classe virtuelle, gérer les inscriptions de ses élèves et sélectionner les exercices de français écrit. J’ai été épatée par la simplicité d’utilisation du logiciel. Le visuel est clair, l’inscription d’une classe comme celle d’un élève se fait très facilement et l’ajout ou la suppression d’exercices est un jeu d’enfant.

Ce logiciel permet de suivre les progrès des élèves et de filtrer les notions à approfondir. Le module de gestion donne rapidement une vue d’ensemble des compétences de chacun. Les exercices disponibles sont faciles à consulter et permettent de faire des choix rapides.

Les consignes de chacune des activités sont clairement identifiées et l’accès aux règles de grammaire associées est une option très intéressante pour les élèves en difficulté.

Je n’hésiterais donc pas à utiliser Cyberclasse au laboratoire informatique ou pour un suivi auprès d’élèves en difficulté d’apprentissage en français. Il facilite la différenciation pédagogique et permet un suivi personnalisé. Son interface simple, la présentation visuelle des exercices sur une petite ardoise où le curseur devient une craie et surtout la sélection possible des activités disponibles pour les élèves, permettent d’adapter ce logiciel à plusieurs niveaux scolaires. Alors, qu’attendez-vous pour créer votre cyberclasse ?

Lien vers le site Cyberclasse : http://www.cyberclasse.ca/

Quatre logiciels visant l’apprentissage du français

20 avril 2013

Le site http://cyberprofesseur.net/scripto/ vous propose des logiciels visant l’apprentissage du français. Ces didacticiels créés par monsieur Lévis Bouchard sont très utiles pour la classe de français ou comme aides aux devoirs à la maison. Vous trouverez dans le site des liens pour télécharger les démos. C’est la meilleure façon d’évaluer un logiciel pour savoir s’il convient. Tous les logiciels sont livrés par téléchargement et le suivi est fait par l’auteur lui-même.

scripto-primaire

Scripto Primaire. Syntaxe (40 activités), vocabulaire (90 activités), orthographe d’usage (50 activités), homophonie (33 activités), orthographe grammaticale (60 activités).

Impression des pages explicatives; enregistrement des résultats de chaque activité complétée; banque de données permettant l’impression du bulletin de l’utilisateur et l’observation de son travail.  Version papier en fichiers Word incluse.

grammatica-primaire

Grammaire de la phrase et du texte, orthographe d’usage et grammaticale, lexique et tests; appel à l’enseignement stratégique : connaissances déclaratives, procédurales et conditionnelles. Impression des pages Explications; sauvegarde du travail fait et enregistrement des résultats de chaque activité. Version papier en fichiers Word gratuite.

scripto-secondaire

Scripto Secondaire . Grammaire de la phrase et du texte, orthographe d’usage et grammaticale, conjugaison, lexique, recueil de dictées trouées et analyse des classes de mots par graphique (apprentissage systématique, enrichissement et sensibilisation); appel à l’enseignement stratégique : connaissances déclaratives, procédurales et conditionnelles. Impression des Pages explicatives; enregistrement des résultats de chaque activité complétée; banque de données permettant l’impression du bulletin de l’utilisateur et l’observation de son travail.  Version papier en fichiers Word incluse. (Secondaire. 1-2-3-4-5).

grammatica-secondaire

Grammaire de la phrase et du texte, orthographe d’usage et grammaticale, lexique et tests; appel à l’enseignement stratégique : connaissances déclaratives, procédurales et conditionnelles. Impression des pages Explications; sauvegarde du travail fait et enregistrement des résultats de chaque activité. Version papier en fichiers Word gratuite.




Le Cyberprof de français : un tout nouveau site augmenté

3 février 2012

J’ai mis en ligne un tout  nouveau site augmenté pour réviser son français : Le Cyberprof de français.

Cette classe virtuelle de français poursuit toujours  l’objectif de tester les connaissances grammaticales, orthographiques et culturelles. Idéal pour préparer un examen de français ou réviser une notion du code grammatical ou comme soutien scolaire en classe ou à la maison.

Il contient maintenant 516 tests et 124 pages explicatives.

Voici la répartition des tests :

11 tests concernent la nouvelle orthographe

280 tests dans la série 1

123 tests dans la série 2

71 tests dans la série Mieux dire, mieux écrire

31 tests dans la série Scripto

Vous trouverez dans ce site éducatif des liens vers différentes ressources :

1. Une série concernant la nouvelle orthographe

2. Mes exercices et les pages explicatives

3. Un code grammatical en ligne avec un exercice pratique pour chaque notion

4. Mes chroniques didactiques publiées jadis dans la défunte section Ados de Canoë

5. Des pages écran de nos didacticiels

6. Des liens pour télécharger les démos de ces didacticiels

Profitez de mes 32 années d’expérience dans l’enseignement du français comme langue seconde au Brésil et comme langue maternelle en Suisse romande et surtout dans les écoles du Québec.

N’hésitez pas à recommander le Cyberprof à vos connaissances.

Les fameux devoirs de français

28 août 2011

J’ai enseigné plusieurs années le français, langue maternelle au secondaire.

Se posait inévitablement le fait de donner des devoirs à la maison ou non?

Il allait de soi que la lecture d’un roman à analyser se devait d’être lu et travailler à la maison.

Le fameux français technique peut se donner comme devoir.

Il est évident qu’avec le web la tâche est plus facile.

Si j’avais eu le Cyberprofesseur à ma disposition, je l’aurais utilisé très souvent en ciblant pour chaque élève leurs faiblesses.

Bientôt, un nouveau site destiné aux enseignant(e)s sera en ligne cet automne. La Cyberclasse permettra de gérer les devoirs d’une façon simple et efficace.

L’enseignant(e) pourra créer sa classe et choisir les tests à approfondir. Il pourra faire le suivi de chacun de ses élèves. Quand il sera en ligne, je l’annoncerai dans ce blogue. Cependant, un site Bêta est déjà en ligne à l’adresse suivante : http://beta.cyberclasse.ca/ Nous sommes à la recherche de professeurs pour le tester. Si cela vous intéresse, communiquez avec nous.

Voici une image de l’apparence du futur site.

cyberclasse

Test de français : une nouvelle chance

20 août 2011

Il est encore question du fameux test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFEE) obligatoire depuis l’automne 2009.

Extrait de l’article de Pascale Breton dans Le Soleil du samedi 20 aout 2011

« Les futurs enseignants n’auront plus la crainte d’échouer au controversé test de français obligatoire à l’obtention de leur brevet. La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) a en effet adopté une résolution pour modifier les modalités du Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFFE), obligatoire depuis l’automne 2009, a appris La Presse.

Les étudiants ne seront plus limités à quatre tentatives, comme c’était le cas auparavant. En cas d’échecs répétés, ils ne risqueront plus la suspension ni l’expulsion de leur programme… »

J’ai reçu le témoignage d’une mère pour qui  les tests du Cyberprofesseur ont aidé son fils à passer l’éprouvant test.

Je vous livre ce qu’elle m’a écrit dans ma page Facebook..

« Grâce à vos exercices extraordinaires sur Internet, mon fils a pu faire une belle révision de toute la grammaire et réussir l’examen de français du Sel. Il a passé son examen le 1er aout et pourra donc commencer sa carrière d’enseignant en Éducation physique dès cet automne. Merci! Vous ne savez pas à quel point vous l’avez aidé. Continuez votre excellent travail! »

Mieux dire, mieux écrire

5 juin 2011

Anglicismes :
Prononciations, constructions, orthographes et sens propres à la langue anglaise.
Ex. : Breuvage au sens de boisson; Mr.

Anglicismes de vocabulaire :
Mots propres à la langue anglaise.
Ex. : Cash; booster; check; bumper

Archaïsmes :
Mots, sens, constructions qui ne sont plus en usage.
Ex. : Peignure; à cause que

Barbarismes :
Erreurs de langage par altération de mot, par modification de sens.
Ex. : Rénumération; aréoport

Calques de l’anglais :
Traductions littérales d’expressions anglaises.
Ex. : Le chat est sorti du sac; jusqu’à date

Erreurs diverses :
Erreurs d’orthographe, de conjugaison, de prononciation ou de toute autre
forme qui n’ont pas été répertoriées.
Ex. : Un(e) moustiquaire; aucun(s) frais; bleu marin(e)

Expressions incorrectes :
Expressions qui n’existent pas, dont la construction est fautive ou qui ne
peuvent pas être employées dans certains contextes.
Ex. : À prime abord; ce que j’ai besoin; à qui de droit

Marques déposées :
Noms que les commerçants ou les fabricants utilisent pour appeler leur produit
Ex. : Pagette; kleenex; skidoo

Mots incorrects :
Mots dont le sens qu’on leur donne est fautif.
Ex. : aiguiser (un crayon); barrer (une porte)

Pléonasmes :
Répétitions inutiles de mots qui ont le même sens.
Ex. : Monter en haut; panacée universelle

Termes familiers :
Termes couramment utilisés dans la langue orale qu’on évite d’employer
dans les écrits de style soigné
Ex. : Crème à glace; disputer; magané

Test de certification en français

28 avril 2011

Il est encore question de ce fameux test dans le quotidien Le Soleil du jeudi 28 avril 2011. On y indique que les réponses aux examens de français des futurs profs se multiplient sur le Web.

J’ai enseigné plusieurs années aux élèves de 5e secondaire. En général, ils avaient de bonnes idées dans leurs textes. Où cela devenait pénible, c’était les nombreuses fautes. Après 11 ans d’étude, on ne devrait plus avoir ce problème. Cela devrait être réglé.

Pour avoir vécu les différentes réformes, j’ai une petite idée d’où vient le problème. On a abandonné l’étude systématique de la grammaire. À une certaine époque, les dictées étaient proscrites.

Cela m’a amené à créer un site pour réviser son français : grammaire, orthographe, vocabulaire, etc.

Je propose un test de 100 questions :

http://www.cyberprofesseur.com/Cyberprof.php?module=supertest100

C’est un bon point de départ pour réviser.

Voici le lien pour le menu principal de la révision :

http://www.cyberprofesseur.com/menus/testsessentielsmenu.html

Le lien pour les tests d’approfondissement :

http://www.cyberprofesseur.com/menus/menu.html

Le lien pour les principales règles :

http://www.cyberprofesseur.com/menus/reglesmenu.html

Examen de français pour les futurs profs : une reprise illimitée

3 avril 2011

Dans le quotidien Le Soleil que je viens de recevoir en ce beau samedi du 2 avril 2011, le lendemain du fameux poisson d’avril, je lis avec stupéfaction que les universités jonglent avec l’idée de permettre un nombre illimité de reprises au TECFEE (Test de certification en français écrit pour l’enseignement). À bien y penser pourquoi pas? Ruiner une future carrière à cause d’un seul test, c’est une terrible tragédie. Et puis, disons que la personne pourra toujours s’améliorer et maitriser de plus en plus sa langue française au cours de sa carrière d’enseignement.

J’ai une bonne nouvelle pour ces personnes qui échouent sans cesse à cet examen : les tests du Cyberprofesseur qu’elles peuvent faire à leur rythme dans le confort de leur appartement ou dans l’autobus avec leur iPad ou autres outils qui se branchent sur la grande toile.

http://www.cyberprofesseur.com/index.html

Avant de prendre ma retraite comme professeur de français, je recevais dans mes classes des stagiaires. J’ai vu de mes propres yeux comment ils avaient été cobayes dans le système des réformes à répétition. Je constate encore comment de nombreux conseillers pédagogiques ou autres penseurs ont un dégout profond pour les exercices visant à maitriser le code grammatical. Ils pensent à tort que cela entrera par miracle dans la tête des élèves. Je n’ai rien contre les beaux projets collaboratifs entre trois ou quatre matières ou les travaux en équipe, mais à un moment donné il faut prendre le taureau par les cornes et s’approprier le code. Quand on achète un objet quelconque, souvent on a un code d’installation. Quand on veut écrire correctement sa langue, on doit maitriser le code. On n’a pas le choix.

Alors, chers échoués du système, je suis votre sauveur. Utiliser mon Cyberprof vous permettra de réussir un de ces jours ce fameux test. Ce sera peut-être à la dixième reprise, mais vous le réussirez un jour avant de terminer votre carrière dans le beau et magnifique métier de former et faire rêver la jeunesse à des futurs possibles et surtout leur permettre de réaliser leur légende personnelle.

P.-S. J’écris toujours mes blogues selon la nouvelle orthographe. C’est pourquoi j’ai écrit maitriser et dégout sans leur accent.

L’apprentissage du français : mythe et réalité

27 mars 2011

Apprendre une langue exige des efforts et beaucoup de détermination. Il n’y a rien de magique. Je me souviens d’avoir dû apprendre le portugais afin de poursuivre des études universitaires au Brésil. Je n’avais que 5 ou 6 mois pour le faire. J’ai relevé le défi. J’ai pu assister à mes cours, rédiger mes travaux dans cette nouvelle langue et j’ai réussi tous mes examens et aujourd’hui je détiens un diplôme d’une université brésilienne. Pour gagner un peu d’argent, j’enseignais le français comme langue seconde.

À cette époque, je n’avais pas les outils dont on dispose aujourd’hui. Avec le Web, je suis même en train d’apprendre le piano chez moi. Tout est possible quand on le veut vraiment. J’ai enseigné le français pendant 32 ans tant au Brésil qu’au Québec et même une année en Suisse romande lors d’un échange de professeurs. Aujourd’hui à la retraite, je continue à aider grâce aux tests en ligne que je mets à la disposition des internautes dans mon Cyberprofesseur.

http://www.cyberprofesseur.com/index.html

Il y a un discours dans le milieu de l’éducation qui fait qu’on lève le nez sur les exercices. On refuse même d’acheter ce genre de matériel sous forme de logiciels. On parle d’outils collaboratifs, plus créatifs, etc. Je ne suis pas contre la création, mais il faut à un moment donné prendre le taureau par les cornes et passer à des exercices répétitifs. Je n’apprendrai jamais à jouer du piano si je ne répète pas les exercices du professeur. Il en est de même pour la natation. Il faut se lancer dans la piscine et faire des longueurs.

Quand j’enseignais, je donnais des exercices à faire. C’était souvent des tests informatiques que j’avais conçus, car je savais que mes élèves seraient plus motivés à les faire. Cela ne m’empêchait pas de les faire écrire, lire du Voltaire ou du Victor Hugo ou de travailler en équipe, etc. Mes élèves n’ont jamais refusé de faire une dictée. Ils voyaient cela comme un défi.

J’adore le français. Je trouve que c’est une belle langue qu’on maltraite trop malheureusement. Cette langue est parlée par 265 millions de personnes. Nous avons de magnifiques œuvres littéraires à notre disposition. Au Brésil, mes confrères brésiliens m’enviaient, car je pouvais lire les grands auteurs dans leur langue d’origine sans avoir à passer par une traduction. Quand je veux vraiment exprimer mes sentiments, j’utilise la poésie. Quelle expérience extraordinaire!

La langue maternelle : un débat

27 février 2011

Un débat fait rage au Québec sur deux fronts : enseigner l’anglais d’une façon intensive dès la sixième année du primaire et laisser le choix aux étudiants de fréquenter un cégep en anglais après le secondaire. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le point de vue de Michel Crête dans le quotidien Le Soleil de Québec. Après un rappel historique des débats sur ce sujet, il en arrive à la conclusion suivante : tout ce qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait. Je reprends ses propos.

« Les langues servent  à s’exprimer, en parlant ou en écrivant et pour bien s’exprimer, il faut bien apprendre sa langue maternelle, peu importe laquelle. Il faut posséder un vocabulaire riche et connaitre la grammaire pour bien se faire comprendre, notamment pour apprendre d’autres langues.

Comment peut-on espérer bien s’exprimer dans une langue seconde avec un vocabulaire déficient et une connaissance approximative de la grammaire de notre langue? Nous sommes chanceux, au Québec, d’avoir le français comme langue maternelle, car c’est une langue complexe et riche, qui facilite l’apprentissage des autres langues. Par exemple, les francophones sont avantagés par rapport aux anglophones quand vient le temps de se mettre à l’espagnol, une langue complexe comme la nôtre. On n’a donc pas le choix d’apprendre sa langue maternelle en profondeur pour ensuite en apprendre d’autres.

Beaucoup confondent, pour une langue étrangère, l’accent et sa maitrise. On peut s’exprimer très pauvrement en anglais tout en n’ayant aucun accent. Et à l’inverse, on peut très bien se faire comprendre dans une langue étrangère, malgré un fort accent, en parlant lentement, en utilisant un vocabulaire juste et les bons accords de verbe

Je partage entièrement les propos de Michel Crête.  Mon site axé sur la grammaire vise cet objectif.